Last news

Wv operation varices

Rides at six flags denver


Read more

La danse pour perdre du poids 2014

Programme pour maigrir et s'affiner silhouette


Read more

Botox ride du lion dvd fnac

Rideaux occultants québec


Read more

Album augmentation mammaire avant apres 72h


C'est de cette manipulation que sont nés les fameux effets positifs de la molécule.Tout tourne autour d'une des molécules les plus utilisées dans le traitement contre l'hypertension artérielle, le valsartan.Cela signifie, concrètement, que ses résultats sont considérés comme nuls et non avenus.Ils jugeaient en effet non-éthique de ne pas donner du valsartan à tout le monde étant donné les bénéfices qu'apportait sa prise dans le domaine cardiaque.Certains patients prenait du valsartan tandis que les autres avaient un traitement d'un genre différent.Ces conclusions sont accablantes, pas tant pour Hiroaki Matsubara, dont le degré de responsabilité n'est pas établi, que pour la recherche biomédicale tout court.Il est considéré comme un "blockbuster" pharmaceutique, c'est-à-dire un médicament vedette : en 2010, le Diovan a ainsi constitué la meilleure vente de Novartis, avec un chiffre d'affaires mondial de plus de 6 milliards de dollars !Ce médicament est commercialisé par Novartis sous le nom de Tareg en France et de Diovan pour des pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou le Japon.

Comme c'est souvent le cas en la matière, la notice de rétractation est extrêmement laconique : elle fait juste état de dans certaines des données. Alors qu'Hiroaki Matsubara démissionne de son poste à la KPUM, cette dernière lance une enquête dont les conclusions ont été rendues publiques par Toshikazu Yoshikawa, le président de l'université, le 11 juillet.L'enquête a en effet révélé que des données sur les participants avaient été falsifiées pour faire apparaître les fameux "bénéfices" concernant les angines de poitrine et les AVC.L'université a épluché les dossiers médicaux de 223 patients de l'étude de Kyoto et s'est aperçue que pour 34 d'entre eux, on avait pris en compte de fausses informations : pour les personnes du groupe recevant du valsartan, on avait minoré les problèmes cardiaques subséquents et, pour les patients du groupe témoin, on avait exagéré lesdits problèmes.La commission d'enquête a refait les calculs : si l'on ne tient pas compte de ces 34 dossiers, ces bénéfices disparaissent (ce qui ne remet en revanche absolument pas en cause l'efficacité du médicament comme antihypertenseur).Début 2013, deux de ses études traitant des effets du valsartan sont retirées par le est à son tour retirée.


Top news

Regime sportif constipation bébé..
Read more
© 2016 factetan.ru